AZIYADÉ

Un concentré des plaisirs charnels
Oriental, épicé et fruité, AZIYADÉ s’ouvre sur un accord grenade détonnant puis délivre les notes liquoreuses des dattes confites, des oranges et des pruneaux. Ses épices aphrodisiaques nous plongent au cœur de nuits orientales où les larmes d’encens se mêlent aux muscs, au ciste et à la caroube. Création excessive et charnelle, AZIYADÉ ruisselle de sensualité.

108

UGS : aziyade Catégories : ,

Description

Élixir liquoreux qui concentre les aphrodisiaques de toutes les cultures, AZIYADÉ nous plonge au cœur même de l’union des corps, là où érotisme le dispute à la gourmandise. Car plus qu’un parfum, AZIYADÉ est une saveur. Celle de la chair opulente d’AZIYADÉ, l’héroïne du roman éponyme de Pierre Loti, récit de la vie langoureuse d’un harem au crépuscule de l’Empire Ottoman – mais dont l’héroïne avait d’abord été un héros, avant que l’écrivain la métamorphose en femme pour en faire à jamais la figure emblématique de l’amour. Fruit de la passion, fruit défendu… Tout commence par des fruits : AZIYADÉ s’ouvre sur l’accord détonnant de la grenade née du sang de Dionysos ; en goûter, c’est boire le sang du Dieu ivre pour expérimenter l’union cosmique… Dattes confites, amandes, oranges et pruneaux sont embrasées par des épices aphrodisiaques : la cardamome qui réchauffe les baisers en Égypte ancienne, la cannelle de Ceylan incontournable des festins érotiques et consacrée par les Romains dans les temples de Vénus Libentina, le gingembre qu’on utilise en Chine pour exciter les muqueuses et enfin le cumin d’Egypte, prisé dans l’Empire sumérien lors des rituels de prostitution sacrée. Le sillage oriental d’AZIYADÉ nous entraîne dans les ambiances enfumées de la fête. L’évocation des feuilles de tabac est obtenue grâce au patchouli brut d’Inde, utilisé en magie pour attiser le désir sexuel. L’absolue de vanille, aphrodisiaque de l’Empire Aztèque, exhale ses accords fauves, arrondis par les notes onctueuses des gousses de caroubier. Les larmes d’encens d’Arabie plongent dans l’ivresse sacrée de l’amour : la reine Hatshepsout n’offre-t-elle pas aux regards son corps nu, enduit d’encens, en l’honneur du dieu Amon ? Enivré de luxe et de plaisir, AZIYADÉ n’en finit pas d’être sensuel. Son accord animal recrée l’odeur pénétrante du mythique musc Tonkin ; l’absolue de ciste du Maroc développe ses facettes résineuses et profondes. Surdosées et renforcées, les matières subtiles d’AZIYADÉ requièrent une lente macération pour développer ce nectar naturellement coloré. Plus qu’un sillage, AZIYADÉ laisse une empreinte.


Alcohol Denat., Parfum (fragrance), Aqua (water), Limonene, Alpha isomethyl ionone, Coumarin, Linalool, Eugenol, Cinnamal, Citral, Hydroxycitronellal, Benzyl benzoate, Cinnamyl alcohol , Geraniol, Isoeugenol, Farnesol, Benzyl salicylate, Evernia furfuracea extract